Comment faire pour Limbo

plan-cul-gros-seins-versailles

Il y a quelques mois, je me suis engagé à gérer GutsyGeek comme une entreprise. Je me suis dit que j’allais essayer et voir comment ça se passait. Trois mois plus tard, je me vois dans l’obligation d’admettre que je n’ai pas la discipline nécessaire pour diriger une entreprise basée sur un blog en ce moment.
En fait, alors que je réfléchissais à ce que je devais faire de moi-même, j’ai recommencé à chercher des emplois de jour.
Puis, il y a un mois, un de mes amis m’a demandé de rejoindre son entreprise et de travailler pour lui.
N’ayant pas beaucoup d’options, j’ai décidé d’essayer, à temps partiel. Ce faisant, j’ai découvert quelque chose d’étonnant : je suis bon dans le travail pour lequel il m’a engagé.
Une minute j’écris une copie, la minute d’après je fais un peu de codage web, quelques minutes plus tard j’écris un discours, puis je teste des pages A/B, puis je crée une campagne par email, puis je fais des screencasts… la liste est encore longue. Et je peux tout faire.
Non seulement cela, mais pour la première fois peut-être dans ma vie, j’ai l’impression que mes compétences sont pleinement mises à profit et que l’on m’apprécie à leur juste valeur.
Ne vous méprenez pas, j’adorais mon travail à la télévision, mais quand les choses ont commencé à bouger, j’étais encore assistante d’écrivain. Avant cela, j’étais assistante marketing, et avant cela, j’étais assistante technique.
Maintenant, tout d’un coup, je suis du genre manager. Whoa.
Pendant quelques mois, j’espérais vraiment que GutsyGeek décollerait et que je pourrais écrire pour gagner ma vie. Ça ne s’est pas passé comme ça. J’aimerais dire que c’est parce que mes mots sont nuls, mais la vérité est que mon écriture est stellaire. Le problème est lié à la promotion, à l’optimisation pour les moteurs de recherche, au réseautage et à l’exposition de mon travail à une foule de gens. Et je ne l’ai pas bien fait.
J’ai aussi le sentiment constant que j’écris pour le plaisir. Je sais que cela a eu un impact sur la vie de certaines personnes, d’après les courriels que j’ai reçus, mais pour moi, les choses que j’affiche sont simplement mes pensées. Je perçois mon blog comme une lecture intéressante que les gens apprécient lorsqu’ils sont assis sur les toilettes, ou lorsqu’ils s’ennuient au travail, ou lorsqu’ils ont du temps libre aléatoire et un vide à combler.
Je ne crois certainement pas que mes paroles soient vraies et que les gens devraient suivre religieusement mes instructions. C’est peut-être pour cela que je n’ai jamais sorti mon livre électronique, ou que je n’ai jamais fait autant d’efforts pour me promouvoir.
Je devrais peut-être me demander pourquoi je ressens cela. Quelque chose à quoi penser, je suppose.
Bref, je suis de retour dans le monde de l’entreprise. Je travaille pour une société de technologie. J’aime mon travail. J’aime la sécurité, le fait que je peux faire mes propres heures, que je travaille avec mes amis.
Je suis un peu triste d’avoir mis de côté mon disque dur pour GutsyGeek. Mais pas trop triste. Je le relègue simplement à nouveau à mon hobby, et ce n’est pas la fin de toutes mes aspirations professionnelles. Je posterai un message une fois par semaine à partir de maintenant, et j’inclurai un mini-poste dans ma liste d’envoi pour ceux qui sont inscrits.
Vais-je travailler dans la technologie pour le reste de ma vie ? Je ne sais pas ce que c’est.
Est-ce que j’écrirai un jour mon livre ? Je ne sais pas, je ne sais pas.
Est-ce que je réussirai un jour à écrire ? Je ne sais pas, je ne sais pas.
Vais-je un jour vivre de mon blog à plein temps ? Probablement pas.
La fille de mes rêves est au coin de la rue ? Peut-être.
Suis-je dans les limbes en ce moment ? Tout à fait d’accord. Ça me fout la trouille.
Et c’est là que j’en suis dans ma vie.
 

Pour lui parler cliquez ici

contactez la pour un plan cul