Entretien avec René « Kor » Maistry

plan cul le havre haute normandie

Alors que Toryuken 2 touche à sa fin, les joueurs sont rentrés chez eux pour se détendre, dormir et se souvenir de tous les bons moments qu’ils ont vécus durant le week-end. Dimanche soir, après deux jours de jeu épuisants et exaltants, j’ai eu l’occasion d’interviewer René « Kor » Maistry, l’un des meilleurs joueurs américains de Tekken, sur Tekken, sa 2e place à Toryuken 2, et sa vie.
REMARQUE : Merci à Toronto Top Tiers d’avoir organisé un événement incroyable !
Qu’est-ce que ça fait de faire partie d’Empire Arcadia maintenant ?
J’ai grandi avec la DMG dans la communauté des jeux de combat. J’ai eu beaucoup de victoires avec DMG à mes côtés. Le PGE est un projet différent, il est fait pour la communauté par la communauté. Avec l’EMP, j’ai l’impression que les joueurs sont d’un calibre plus élevé, et c’est plus à la hauteur, mais au bout du compte, c’est une équipe. J’encourage tous ceux qui participent à des matchs de compétition à se joindre à une équipe au moins une fois.
J’ai eu le plaisir de te jouer à Tekken l’alcoolique, et aussi un Tekken très sérieux. Parlez-moi des deux.
Drunken Tekken est un Tekken imprudent, surtout pour le plaisir, vous n’êtes pas à fond dedans, vous ne remettez pas en question vos mouvements, vous ne pensez pas autant. C’est toujours amusant. Serious Tekken, d’un autre côté, c’est quand on joue avec quelque chose en jeu. Tu sais que tu ne peux même pas foirer une fois, tu dois jouer parfaitement. J’adore le serious Tekken, l’adrénaline qu’il procure et la façon dont il faut s’adapter et changer son style de jeu.
Je dois faire correspondre l’argent avec toi. Je t’ai battu au premier match, 5-4. Qu’avez-vous ressenti à ce moment-là ?
Au premier match où tu m’as battu, j’essayais de m’habituer à ce que tu faisais. Je suis resté en arrière, j’ai essayé de comprendre vos schémas offensifs et défensifs. J’espérais vraiment que tu le repasserais, parce que beaucoup de gens disent « non, je vais bien ». Je suis content que tu l’aies repassée, c’était très sportif de ta part. J’aime l’appariement d’argent, d’abord à cinq est toujours amusant pour moi.
Ok, quand je t’ai battu au premier set, tu étais inquiet ? Qu’est-ce qui se passait dans votre esprit ?
Honnêtement, je pensais que tu avais un style de jeu intéressant, et je voulais l’explorer davantage. C’est pour ça que je voulais t’en dire plus. Ce n’est pas que j’avais l’impression d’avoir compris, tu sais ? Si tu m’avais devancé de 3 matchs dans le prochain, j’aurais quand même eu l’impression que tu aurais pu gagner.
Alors on l’a relancé, et tu as gagné 5-1. À ce moment-là, j’ai eu l’impression que vous m’aviez compris de façon convaincante. Que s’est-il passé ?
Je me suis habitué à vos schémas défensifs et offensifs, je savais ce que vous vouliez faire dans certaines situations, et je me suis adapté en conséquence.
(NOTE : Kor est humble. Nous avons joué une 3e manche après ça, et il m’a battu 5-0).
Combien de temps vous faut-il pour vous adapter à votre adversaire ?
Au début, j’essaie de voir jusqu’où je peux aller avec l’offense. J’essaie d’alterner entre l’offensive et la défensive à chaque tour pour voir ce qui fonctionne le mieux. J’ai généralement besoin de 2 ou 3 allumettes pour m’adapter complètement. Si je ne peux pas, alors je sais que ce que je fais ne fonctionne pas, et je dois complètement faire 360° et changer mon jeu. C’est un peu plus difficile après 3 matchs de défaite constante.
Tu as joué à FightingGM en finale des vainqueurs, et tu as perdu. Que s’est-il passé ?
Je connais le style de jeu de GM, et je ne m’attendais pas à ce qu’il soit si offensif. J’ai commencé à voir ses schémas, et il ne les modifiait pas beaucoup, mais il avait définitivement raison de deviner. Je ne me suis pas adapté assez vite dans ces trois matches. Je pensais que c’était bon, je pourrais toujours revenir de la catégorie des losers. J’ai tendance à revenir des perdants, 6 matchs, je l’ai fait plein de fois. J’ai compté sur ma deuxième fois pour m’adapter et je ne l’ai pas fait assez vite. C’est comme quand je l’ai joué à NEC il y a 2 ans, je ne me suis pas adapté assez vite.
Nous avons remarqué que vous vous rattrapiez dans la grande finale, vers la fin.
Oui, j’ai commencé à me sentir très à l’aise avec lui vers la fin, mais à ce moment-là, il était trop tard.
À un moment ou à un autre de ces matchs, tu t’es énervé ou tu as flippé ?
Les seules fois où je panique, c’est quand je foire. Quand je foire mon exécution, ou que je foire quelque chose, alors je suis agité. Quand je jouais à GM, je n’ai pas foiré, il m’a juste surpassé, et a surpassé mon style de jeu. J’aurais peut-être dû m’énerver, parce que ça m’a fait monter l’adrénaline, mais je ne l’ai pas fait, parce qu’il est très important de garder son sang-froid contre quelqu’un qui a un style de jeu offensif.
Avez-vous des conseils à donner aux personnes nerveuses dans les tournois ?
Essayez de tout délimiter sauf le jeu, mettez vos deux yeux dans le jeu. Rien d’autre n’a d’importance autour de vous, et pensez à cela comme si vous jouiez votre copain à la maison. Vous êtes détendus, il n’y a ni tension ni pression, vous allez juste jouer.
Parlons de ton style vestimentaire. Vous êtes l’un des joueurs de Tekken les mieux habillés.
Merci, j’apprécie beaucoup. J’aime me déguiser. Tu sais, quand tu sors de la ville, tu n’es pas à la maison, tu veux t’habiller bien.
Et vos cheveux, la marque Kor ?
J’ai fait quelques modifications ici et là, mais ce sont les cheveux de Kor.
Tu te considérerais comme un geek ?
Je me considère comme un geek Tekken hardcore. J’adore ce jeu, et dès que j’en ai l’occasion, j’y joue. Je l’ai mis avant tous les autres passe-temps.
Que faites-vous dans la vie ?
Je vais à l’école à temps plein, j’essaie d’obtenir mon diplôme en marketing, comme vous. Je travaille également à temps plein dans une entreprise de métaux où je vends du cuivre, du laiton et du bronze au secteur industriel. J’aide aussi avec l’entreprise de mon père, il a le même type d’entreprise dans le secteur des métaux, et nous essayons de monter une entreprise familiale. Je travaille donc à temps plein et je vais à l’école à temps plein.
Ça fait beaucoup d’heures. En plus de ça, tu joues Tekken, et tu viens de te marier. Parlez-nous de cela.
Ok, tout d’abord, elle travaille avec moi. On s’est rencontrés au travail, une chose en a mené une autre, on s’est rencontrés et on est sortis ensemble pendant un an. On a décidé de se marier, on s’aime et on voulait que ça marche. J’ai rencontré ses parents, qui sont venus de Chine pour me rencontrer. L’avenir est prometteur. Nous travaillons pour gagner de l’argent et avoir une bonne vie ensemble.
En plus d’être un grand joueur de Tekken, vous semblez avoir votre vie en ordre. Pourriez-vous nous en parler ?
Bien sûr, je comprends que Tekken est un hobby, et je comprends que j’en fais une priorité dans ma vie, mais je sais que si j’ai quelque chose à faire, je dois d’abord le faire, alors je peux jouer. J’ai des objectifs et des aspirations en marketing, et avec l’entreprise de mon père, en plus de devenir un entrepreneur et un homme d’affaires prospère. C’est mon objectif principal dans la vie, tout tourne autour de ça. Je comprends que ma vie avec Tekken ne durera peut-être pas beaucoup plus longtemps, à cause de tout ce qui se passe dans ma vie, alors j’essaie d’en profiter tant que je peux.
Comment était-ce d’être invité à participer à l’écriture du guide Tekken pour le Tekken Tag Tournament 2 ?
C’était une épreuve très prestigieuse pour moi. J’en ai apprécié tous les aspects. Les gens pensent qu’il est facile d’inventer des stratégies pour un jeu, mais c’est tellement nouveau qu’on y arrive. Il y avait aussi beaucoup d’écriture, beaucoup de travail, mais ça valait le coup.
Quand avez-vous gagné EVO pour la dernière fois ?
J’ai gagné en 2011. Avant cela, je gagnais des tournois comme CEO, et MLG, plusieurs tournois au Texas aussi. Quand EVO est arrivé, j’étais assez confiant, et j’ai couru à travers à peu près tout le monde dans les gagnants jusqu’à ce que je perde contre Rip. Je suis revenu avec des perdants pour le battre, puis j’ai joué Fab en finale. C’était une manche droite, je suis revenu des perdants pour en gagner 3, puis 3 autres. J’étais très à l’aise avec Bob dans ce jeu, j’ai consacré beaucoup de temps de jeu à Tekken 6 et je ne joue plus autant qu’avant. J’essaie de garder le même niveau de jeu, je pense que je suis meilleur maintenant, mais le système est différent. EVO a définitivement été une victoire phénoménale.
Et EVO cette année ?
Je vais faire de mon mieux pour gagner, c’est mon but ultime. Je prendrai probablement ma retraite après ça, si je peux gagner deux EVO.
Y a-t-il autre chose dont tu veux me parler que je ne t’ai pas demandé ?
J’ai beaucoup aimé être au Canada, votre hospitalité, l’équipe de Montréal et de Toronto. Le niveau de jeu est vraiment bon ici, et j’aimerais que vous participiez à plus de tournois américains, parce que je pense que vous pourriez très bien vous en sortir.

Pour lui parler cliquez ici

contactez la pour un plan cul