Le journal d’Octoberquest

tunisienne beurette bayonne

Fin septembre, j’ai écrit un post sur l’importance de garder la vie intéressante.
J’ai passé tout le mois d’octobre à essayer d’être à la hauteur de ce poste, et je pense que j’ai fait du bon travail. J’ai essayé de faire une chose intéressante chaque jour du mois. Ça n’avait pas besoin d’être dingue, juste intéressant.
Parmi les points saillants, mentionnons l’ablation d’un ongle d’orteil incarné, un voyage en voiture, la cuisson du poulpe et l’Halloween. Ce que je préférais, c’était de découvrir que j’adorais danser la salsa.
La chose principale que j’ai apprise est la suivante : faire quelque chose de nouveau et d’intéressant chaque jour, c’est épuisant. Alors s’il vous plaît, si vous voulez essayer ça à la maison, limitez-le peut-être à 3 ou 4 jours par semaine.
Merci de m’avoir encouragé ce mois-ci !
Le journal intime de la #Octoberquest
1er octobre
2 octobre
3 octobre
4 octobre
5 octobre
6 octobre
7 octobre
8 octobre
9 octobre
10 octobre
11 octobre
12 octobre
13 octobre
14 octobre
15 octobre
16 octobre
17 octobre
18 octobre
19 octobre
20 octobre
21 octobre
22 octobre
23 octobre
24 octobre
25 octobre
26 octobre
27 octobre
28 octobre
29 octobre
30 octobre
31 octobre
Le 1er octobre : Succès !
J’ai été invité à aller manger des tacos et boire un verre avec des amis, puis à aller voir le groupe de jazz du père de mon pote. C’est plutôt cool. Quand je suis arrivé à l’endroit des tacos, j’ai commandé les tacos au homard, que je n’avais jamais mangés auparavant (score !), et une margarita, car c’est la boisson la plus masculine. Pendant que je parcourais le menu des boissons, j’ai remarqué qu’ils avaient aussi une margarita à la mangue.
Les mangues sont évidemment les fruits les plus virils, donc lorsqu’on les combine avec une margarita, on obtient la double boisson la plus virile du monde. J’en ai commandé deux. Une fois que nous avions mangé comme des monstres, nous sommes descendus au spectacle de jazz, qui était spectaculaire. Essayer de décrire le jazz avec des mots, c’est comme essayer de siffler au sujet de l’ingénierie, alors je ne vais pas y aller.
Je dirai juste que le père de mon pote est un musicien incroyable : ils n’avaient pas de bassiste, alors il jouait de la basse sur le clavier avec sa main gauche, tout en improvisant et en harmonisant la chanson avec sa main droite.
Le 2 octobre : Succès !
J’ai invité 5 amis pour Magic : The Gathering, dans l’espoir d’avoir un free for all épique, ou équipes. L’un d’eux n’a pas pu venir, mais 4 ont accepté, alors je me suis préparé pour une grande bataille de 5 hommes jusqu’à la mort. Malheureusement, à la dernière minute, deux gars se sont enfuis, alors on n’était plus que trois.
Nous nous sommes bien amusés, en jouant à quelques jeux de rire, et nous avons pris une pause sushi pour savourer le goût sucré du poisson cru, tout en regardant un épisode de The League. Ce n’était pas tout à fait l’énorme fête à laquelle je m’attendais, mais encore plus intéressant qu’un mercredi soir à la maison avec Netflix.
Je suppose que même avec les meilleurs plans, les choses peuvent mal tourner. Note à l’intention de soi-même : profitez-en au maximum lorsque cela se produit.
Le 3 octobre : Echec !
C’est plus dur que je ne le pensais. Je suis allée en physiothérapie le matin, puis au travail. Terminé à 18h, déposé un ami près du métro, rencontré un autre ami pour la nourriture thaïlandaise et Tekken.
C’est peut-être génial pour certaines personnes, mais la nourriture thaïlandaise et le Tekken sont très courants dans ma vie, alors malheureusement, je vais devoir faire échouer cette journée. Même si c’était très amusant et que je traînais avec mes amis que j’aime beaucoup, et que tout le monde s’amusait bien, il n’y avait rien d’intéressant ou de différent à cela.
Je pense que la leçon ici est que je dois planifier davantage pour des journées intéressantes. C’est pourquoi je planifie ce week-end : ce soir, ce sera l’anniversaire d’un ami, demain, le meilleur brunch du monde, et un autre anniversaire le soir. Dimanche, c’est la cueillette des pommes (je n’y suis jamais allé !). Voyons comment ça se passera ce week-end.
Le 4 octobre : Succès !
Ça a commencé comme une journée de travail, comme toutes les autres. Il a été épicé vers midi par une visite au Burger Bar, élu l’un des meilleurs restaurants de hamburgers de Montréal. Contre mon meilleur jugement, j’ai commandé le Hangover burger, qui était composé de ce qui suit :
-galette de boeuf
-fromage
-bacon
-oignon caramélisé
-huile de truffe
-œuf frit
-routinière
Ouais, tu as bien lu : mon hamburger contenait de la poutine ! Le hamburger était aussi grand qu’une canette et demie de Coca-Cola, et a pris deux mains, un acte d’équilibre, et beaucoup de force mentale pour tenir et manger correctement. J’ai réussi à faire 85% du chemin avant d’avoir l’impression que j’allais mourir. C’était délicieux.
Ce soir-là, je suis allé dans un club pour l’anniversaire d’un ami très proche. C’était un club typique, centré sur l’argent, trash, et c’est là que ma blague sur les « dépenses excessives » est devenue réalité. Tu vois, je me moque toujours du fait que dans certains clubs, l’apparence est très importante, surtout quand on commande des bouteilles. C’est pourquoi ils vous apportent votre alcool avec une banderole, pour que tout le monde sache que vous avez commandé une bouteille, et sont donc « importants ».
Donc, la personne qui commande la première bouteille (c’était nous) est d’accord : vous pouvez obtenir ce que vous voulez. Mais la prochaine table des idiots ? Ils doivent dépenser plus que vous, s’ils veulent rester « cool », alors ils reçoivent deux bouteilles. La table après eux en a deux, mais l’une est un magnum, et la table après cela commence à se diversifier et à obtenir deux bouteilles et du champagne, et ainsi de suite jusqu’à ce que tout le monde atteigne un niveau de stupidité incroyable.
Oui, c’est vraiment arrivé. Heureusement, mes amis et moi n’avons pas participé à cette folie : nous avons passé un bon moment, célébré un anniversaire et ri.
Le 5 octobre : Succès !
Samedi : le plus intéressant de tous les jours. Celui-ci était presque trop facile. Ma journée a été tellement remplie d’action que je vais faire une liste de toutes les choses intéressantes que j’ai faites :
Le 6 octobre : Un succès retentissant !
Alors que le temps devenait de la merde, tous nos plans de cueillette de pommes se sont détériorés. Heureusement, la Nancy toujours débrouillarde, geek, fan de Korra, tout autour de masterchef, une grande amie et aussi la femme de mon super ami Mat, a eu un plan diabolique : cuisiner un banquet tous ensemble.
Armé de Nancy et de Mat, nous avons frappé trois supermarchés et acheté assez d’ingrédients pour couvrir toute l’île dans ma cuisine. Quand nous sommes rentrés chez moi, nos quatre autres amis s’étaient présentés et nous nous sommes mis au travail, tous les sept, à préparer un repas magique à six plats. Jalapeño poppers enveloppés dans du bacon, salade de mangue et de menthe, fajitas, guacamole, soupe de chayote, et parce qu’ils sont en saison, des huîtres. Et pour couronner le tout, deux bouteilles de vin, et nous avons eu un dimanche intéressant et délicieux.
Citation de la nuit par Mat, en festoyant ses yeux sur toutes nos provisions : « Tu sais, quand on a commencé à faire les courses, on visait l’intérêt, mais je pense que ça peut être considéré comme épique. »
Le 7 octobre : Succès !
Lundi, le plus mauvais de tous les jours de la semaine. Je suis allé au gymnase, je suis allé au travail et je suis rentré à la maison si fatigué que j’ai immédiatement mangé les restes du banquet d’hier, puis je suis tombé dans un profond supernap sur le canapé. Je me suis réveillé à 21h, juste à temps pour une brosse à dents rapide avant de partir à la rencontre de mon ami Sam pour…
…un cours de salsa !
Il s’avère qu’il y a un club à environ 10 minutes de chez moi qui donne des cours de salsa gratuits le lundi soir, pour les débutants. La couverture n’est que de 3,50 $, donc il n’y a aucune excuse. Sam a environ 5 ans d’expérience avec la salsa, et m’a montré les pas de base, ainsi que le protocole pour demander aux gens de danser, en attendant que la leçon commence.
Puis nous sommes partis ! Tous les hommes s’alignent d’un côté, les femmes de l’autre, et les deux professeurs se tiennent au milieu. Ils comptent à voix haute et nous ont expliqué toutes les bases nécessaires pour être décents, nous ont jumelés et nous avons commencé à danser. C’était ridicule et amusant !
Je l’ai appris assez rapidement, en étant naturellement rythmique, et j’ai été jumelé à des femmes qui étaient bien meilleures que moi au début, ce qui était génial. Une fois que j’avais mémorisé les pas et commencé à balancer mes hanches, j’étais jumelé à une charmante dame qui n’avait aucune idée de ce qu’elle faisait.
Je pense que c’était ma préférée, car nous avons gloussé et trébuché l’un sur l’autre pendant les 2 minutes avant de changer à nouveau. C’est certainement l’une des activités « intéressantes » que je vais continuer à faire à la fin de ce mois. Si vous vous demandez ce que je vais faire lundi prochain, vous le retrouverez à un cours de salsa.
Oh, et voici une photo floue de moi et d’une fille qui rit en dansant.
Si vous êtes abonné à ma liste de diffusion, vous savez tout sur le lunch club, où je cuisine pour les gens au travail. C’est beaucoup plus élaboré que ça, et je vous expliquerai comment ça marche dans un prochain billet. Pour cette journée, tout ce que vous avez besoin de savoir, c’est que je préparais le déjeuner pour tout le monde au travail le mercredi.
J’ai décidé, sur un coup de tête, de faire Octopus. Miam miam !
Il s’avère que lorsque l’on fait de la pieuvre, il faut faire très attention de ne pas trop la faire cuire. Votre meilleur choix est en fait de le griller ou de le cuire à la vapeur. Malheureusement, je n’avais accès à aucune de ces deux choses, alors je l’ai fait mariner dans du vin blanc pendant la nuit et je l’ai fait frire.
GRAND. ERRONÉ. J’ai fait frire la pieuvre pendant environ 1 minute, et elle a fini par avoir un goût délicieux – mais la texture était comme du caoutchouc. Il était ridiculement difficile à mâcher, ce qui le rendait moins agréable à manger. Dans l’espoir de l’attendrir davantage, j’ai mis le poulpe dans une salade thaïlandaise, avec chili, coriandre, menthe, laitue, tomate, et une sauce de poisson/chili/sucre/sucre. La salade était délicieuse.
La pieuvre était encore caoutchouteuse. Alors, le succès pour cuisiner quelque chose de différent ! Mais un échec complet autrement.
Mais ne vous inquiétez pas : j’ai préparé un curry rouge thaïlandais à l’ananas et au poulet pour mes collègues, juste au cas où la salade échouerait.
Je n’avais pas vraiment d’idées pour ce jour, alors j’ai envoyé un texto à de vieux amis le matin. Plus précisément, des gens que je n’avais pas vus depuis un moment, pour voir s’ils voulaient sortir ensemble. L’un d’eux a fini par répondre, et nous avons passé un bon moment !
Sushi, un peu de tequila, un peu de salsa dansante, et un temps hilarant en faisant des blagues aux dépens les uns des autres. Parfois, les nuits les plus simples sont les meilleures. 
Celui-ci était facile. Quand je suis allé à Portland en juillet pour WDS 2013, j’ai passé quelques jours chez mon ami Mike. Mike est un être humain génial, un génie de la finance, un blogueur, et aussi l’une de mes personnes préférées.
Il vit à Portland, donc c’est super dur pour nous de traîner ensemble. C’est pourquoi toutes les quelques semaines (ou dans ce cas-ci, tous les mois), lui et moi nous rencontrons sur Skype et discutons. C’est comme prendre un café avec un ami, sauf que mon ami se trouve à environ 4500 km de là. Je vais lui lancer un peu d’amour à sa façon, et vous dire d’aller voir le blog de Mike UnlikelyRadical dès maintenant.
Il vient de terminer son 100e poste. Félicitations Mike !
« Bonjour, podologie, en quoi puis-je vous aider ? demande-t-elle.
« Salut. Le clou de mon gros orteil saigne depuis cinq jours, et je crois que je dois voir un médecin. »
« Oh mon Dieu. On dirait un ongle d’orteil incarné « , répond-elle.
Uh Oh.
« Vous êtes sûr ? Je veux dire, je n’ai pas mal, donc ça ne peut pas être si terrible, n’est-ce pas ? » J’espère que je vous le demande.
« Mmm. On devrait te faire entrer aujourd’hui. Vous êtes libre à 14h30 ? »
Devine ce que j’ai fait vendredi qui était intéressant ? Si vous avez deviné qu’on vous avait opéré pour enlever l’ongle incarné de mon gros orteil, vous avez raison ! Après le déjeuner, je me suis rendu en voiture à la clinique et j’ai montré mon orteil à un podiatre.
Il m’a demandé si j’avais mal, et j’ai dit un peu, mais pas beaucoup. Il a ensuite pris une longue pointe de métal, et a fouillé un peu autour de l’endroit où se trouvait le saignement.
Poke. Rien. Rien. Descendez plus bas. Rien. Rien. Poke plus haut. Rien. Rien. Un peu plus haut OH FUCK GEEZ !
« Oui, c’est un ongle d’orteil incarné, » dit-il. « Cette partie où tu as dit « Oh Merde » ? C’est là qu’il pousse. Nous devons l’enlever. »
Et c’est ce qu’il a fait. J’ai subi une opération des ongles incarnés, qui ne prend en fait que 10 minutes. Et parce que je suis malade, je l’ai enregistré et téléchargé sur Youtube, pour votre plaisir.
Alors regardez la vidéo de mon opération d’ablation de l’ongle incarné… si vous n’êtes pas dégoûté.
Ayant été opéré la veille, j’ai décidé de me détendre le samedi, et de ne rien faire de trop fou. Alors je me suis réveillé, je suis allé au gymnase, j’ai joué un peu à Street Fighter 4, et j’étais résigné à y rester toute la journée.
Malheureusement, le temps était tout simplement trop beau. Je suis allé me promener, avec des tongs bien sûr, et j’ai profité des 20°C ensoleillés. Le soleil brillait, il y avait une brise fraîche, le ciel était bleu avec une touche de nuages et je boitais mon chemin vers le bonheur.
Pour couronner le tout, j’ai mangé de la nourriture thaïlandaise à emporter, composée de poulet et d’aubergines, moyennement épicée, avec un supplément de poulet et un supplément d’aubergines, que j’ai mangé dans le parc en prenant un peu de soleil.
Ce n’est pas le jour le plus intéressant, mais je n’ai pas souvent le temps de m’asseoir dans le parc et de manger, alors c’est quand même assez intéressant.
Mes amis m’ont invité chez eux pour mon tout premier Thanksgiving végétalien !
Tout le monde sait que je suis un grand fan de la cuisine végétalienne, à condition qu’elle soit accompagnée d’une bonne tranche de viande à part, alors j’étais à la fois excité et inquiet de ce que j’allais manger ce soir-là. Et honnêtement ? C’était génial.
Pain de seitan, salade de chou aux canneberges, farce, grand vin, et le meilleur de tous, ignames à la guimauve. Oui, tu as bien entendu. Je n’aurais jamais pensé voir le jour où quelqu’un pourrait me convaincre de mettre des guimauves sur des patates douces, mais je serais damné si ce n’était pas la chose la plus délicieuse que j’ai mangée de toute la semaine.
Mon ami Sam a emménagé avec moi pour la semaine, en préparation du tournoi Tekken qui aura lieu ce week-end à Toronto. Il a décidé de m’apprendre à faire du porc dans une sauce aux haricots noirs, à la coréenne. Ajoute du Udon, et tu es prêt à partir. Pas grand-chose à signaler ici, c’était délicieux.
Je suis rentré du travail, épuisé. J’ai commencé tôt avec la physiothérapie, et tout ce que je voulais, c’était dormir. J’ai joué à des jeux de combat avec mes amis, mais ce n’est pas particulièrement intéressant, n’est-ce pas ?
L’anniversaire de mon bon ami ! Il m’a accusé d’avoir cuisiné pour 20 personnes pendant qu’on buvait et faisait la fête. Je dois dire que c’était un peu difficile, mais j’ai compris. J’ai commencé avec mon jambalaya de classe mondiale, super célèbre. Maintenant, je ne veux pas me vanter et dire que je fais le meilleur jambalaya du monde… mais je le fais. Faites avec.
J’ai suivi avec du poulet mariné, de la salade de chou, de la salade grecque et des steaks. C’était épique, et aussi une fête hilarante.
Je me sentais un peu malade et j’avais la gueule de bois. Heureusement, Sam a décidé de me préparer une soupe au poulet avec de la saucisse coréenne. Encore une fois, pas grand-chose à signaler, c’était délicieux. Je me rends compte qu’un grand nombre de mes événements intéressants ont tendance à être liés à la nourriture. Que dire, je suis un glouton.
Vendredi ! Je suis allé voir le podiatre, qui m’a dit que mon pied était guéri et que j’étais de nouveau guéri. Hourra ! J’ai passé la journée au travail, et ce soir-là, j’ai fait 6 heures de route jusqu’à Toronto, pour le tournoi Tekken que j’avais préparé toute la semaine. Nous sommes arrivés à l’hôtel à 2h30 du matin. Je suis tombé dans un coma sans rêve à peu près à ce moment-là.
Le tournoi était arrivé. J’ai joué au Tekken pratiquement toute la journée, ce qui ne serait pas extraordinaire, sauf que c’était dans la salle de banquet du Holiday Inn, et que j’étais entouré d’environ 200 autres joueurs.
J’ai gagné le tournoi Tekken ! Je suis de nouveau officiellement numéro 1 au Canada chez Tekken. C’est tellement génial.
J’ai passé la journée à la maison avec mes copains, à me remettre des 6 heures de route exténuantes et du week-end de jeux non-stop.
Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu mon hypnothérapeute, et un nouveau problème était apparu. Alors que je suis d’abord allé le voir pour lui parler de mes allergies, la séance s’est transformée en une sorte de « pourquoi n’ai-je pas encore terminé ma proposition de livre ? »
Uh oh oh. Après avoir creusé profondément dans mon psychisme, nous avons découvert que je faisais beaucoup de choses que je sentais « je dois », au lieu de faire des choses parce que « je le veux ». Cela comprenait la rédaction de mon blog et de ma proposition de livre, ce qui est étrange, parce que ces choses sont des passe-temps. Depuis quand les passe-temps deviennent-ils des obligations ?
Mon hypnothérapeute et moi avons travaillé là-dessus, et j’ai réalisé qu’il fallait que j’arrête de penser en termes de « devoir » avec mes passe-temps. Dès le moment où j’ai dit « Je veux écrire xx », j’ai été tout de suite plus attiré par l’idée. Cela m’a amené à remplir cette page, après presque une semaine sans écrire un seul mot.
C’est dingue, hein ?
C’était une soirée amusante ! J’ai décidé de faire toute ma lessive, de couper ma barbe et de nettoyer mon appartement. Ce sont toutes des choses pour lesquelles j’ai de l’aversion, et pourtant j’ai été obligé de les faire, à cause du « je veux » hacker de la veille.
Mais ce n’était pas la partie la plus intéressante. Trouver ce joyau sur Youtube l’était :
Mat et Sam sont venus pour jouer, et Mat a amené un de ses amis qui était un peu nouveau dans le domaine des jeux de combat. C’était intéressant de jouer quelqu’un qui savait ce qui se passait, mais qui était encore nouveau dans la communauté.
Soirée intéressante parce que nous lui avons appris un tas de nouveaux trucs, et nous l’avons vu s’améliorer pas mal à la fin de la soirée. Totalement génial.
Je suis sorti pour l’anniversaire de mon pote. Ce fut une soirée hilarante, parce que Mat et Nancy m’ont rejoint chez moi d’abord, où nous avons commencé à nous saouler en un temps record d’environ deux heures. Le temps que nous arrivions au bar, nous étions gentils et frits : juste à temps pour l’anniversaire de Kyle !
Fait grossier mais intéressant : mélanger le Chivas Regal Whiskey avec du très bon jus de pomme vous donne une boisson qui a le goût de… jus de pomme fumé. Et ce n’était pas très bon.
J’ai passé la journée à célébrer l’anniversaire de mon ami Han. Il a eu une idée géniale pour ses 30 ans, qui était de passer la journée au Paintball et au Go-Karting !
Au paintball, nous nous sommes formés en 2 équipes de 6, et nous avons couru pendant des heures en nous tirant dessus dans le sable. À la fin, on aurait dit que quelqu’un nous avait jetés dans un mixeur avec du sable et de la peinture.
Le karting a été le point culminant pour moi. Mon pote Fred parle constamment de mes talents de conducteur, prétendant que je conduis comme une grand-mère. Eh bien, devinez quoi ? Je l’ai fumé au karting. […]
[…] […]
[…] […] […]
[…] […] […] […] […]
[…] […] […] […]
[…] […] […]
[…]
[…] […]
[…] […]
[…] […] […] […]
[…] […] […] […]